Accéder au contenu principal

Avis sur Gran Turismo 5

Il est là, le tant attendu GT5. Après toutes ces années d'attente, les joueurs peuvent enfin fouler le bitume sur l'une des plus grandes sagas JV automobile de tous les temps. Faisons le point sur ce dernier opus de Polyphony Digital.
Dans la myriade de franchises existantes dans le monde du jeu vidéo, il y en a quelques-unes qui pourraient être définies comme les plus médiatiques, qui ont généré le plus d'excitation de la part des joueurs. Gran Turismo en fait bien évidemment partie. Attendu pendant des années, ce cinquième volet a fait parlé de lui avant même sa sortie : impatience, insultes, boycott, salive qui coule, il y a eu de tout !

Gran Turismo 5 est développé, comme le reste de la série, par Polyphony Digital. À son tour, le studio est dirigé par Kazunori Yamauchi, un concepteur de jeux vidéo renommé. Yamauchi peut être decrit comme beaucoup de choses: visionnaire, révolutionnaire, etc. Mais ce qui l'identifie réellement, c'est son perfectionnisme : il a passé 6 ans à développer le jeu, ce qui peut paraître complètement exagéré pour certains mais qui au final, fera le bonheur des autres.

Voici donc mon retour sur le fameux GT5 :


 
Le jeu est surtout articulé autour du mode "GTLife", qui équivaut au mode carrière. Il se divise en deux : le A-Spec et le B-Spec. Le A-Spec est typique : le pilote enchaîne les courses, réalise des objectifs différents, gagne du prestige et gagne des points d'expérience et des crédits. Les premiers servent à monter de niveau, les autres à acheter de nouveaux véhicules. Au fur et à mesure des niveaux qui passent, les joueurs ont accès à de nouvelles sections et de nouvelles courses, jusqu'ici rien de sensationnel.
Dans le mode B-Spec, vous ne conduisez pas la voiture mais vous incarnez le directeur d'une équipe de pilotes (jusqu'à 6). Ici votre rôle est de coacher vos poulains et de les guider lors des courses : "dépasser", "ralentir", "accélerer", c'est à vous de jouer. Personnellement, je trouve ce mode un peu trop futile et je ne comprends pas son intérêt, je préfère être acteur plutôt que coach.

La conduite

Dans Gran Turismo 5, la conduite est au coeur de l'action. Ce jeu est une véritable figure de conduite réaliste, on s'y croirait presque. Ceux qui apprécient les jeux arcade n'y trouveront certainement pas leur compte, ce qui est logique. Le sens physique de la vitesse est complètement immersif. Les voitures sont bien réalisées, et je dois dire que me retrouver au volant de tels bolides fais un peu rêver!
Le nouveau système de dégâts est intéressant. Lorsque vous gagnez un niveau, il devient de plus en plus réaliste. Lorsque vous atteignez un niveau élevé, les dommages sont conséquents et au moindre choc frontal, vous pourrez voir des morceaux de métal partout. De plus, les dommages sont à la fois internes et externes, je vous conseille donc vivement de garder quelques crédits au cas où. D'autre part, ce système de dégâts n'utilise pas de modèles et d'animations prédéfinies, les effets sont calculés à partir de la force et de l'angle de l'impact.
Le niveau de réalisme dans Gran Turismo 5 est plutôt bien réussi donc. La direction, le freinage, tout est semblable aux sensations réelles, mais cette fois avec les plus belles voitures du monde! Gran Turismo 5 est également un jeu qui demande une certaine stratégie et concentration : vous ne pourrez pas passer toute la course pédale collée au sol en poussant les adversaires. Il faudra maîtriser son véhicule, faire les bons choix sur la piste pour terminer en tête c'est inévitable.

 à suivre...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Dossier Retrogaming : un plaisir generationnel ?

Même si chacun aborde sa passion pour le jeu vidéo de manière différente, une chose est sûre, cette pratique culturelle a réussi à prendre une place importante dans la société actuelle puisqu'il est le loisir préféré des français. Toutefois, je m’interroge sur la place du retrogaming pour les dernières générations de joueurs.    Etant née au milieu des années 80, j’ai bien évidemment vécu une partie de cette période inoubliable de l'histoire du jeu vidéo, que l'on appelle aujourd’hui le "retrogaming". Il est donc pour moi assez facile d’apprécier les jeux hyper-carrés-qui-piquent-les-yeux (en opposition aux jeux que l’on peut trouver sur le marché aujourd’hui) que l’on pouvait faire  "tourner" sur nos consoles de l’époque. Pour ma part, j’ai réellement commencé par la NES avec Mario, Zelda, MORTAL KOMBAT ,  Rad Racer, Duck Hunt et bien d’autres que certains d’entre vous connaissent certainement. Je dis "connaissent" car si vous faites parti …

avis sur NBA 2k18 sur PS4

La saison de basket allant recommencer dans 1 mois, il est normal de tester des jeux de basket. J’ai donc eu la chance, que dis-je, le privilège de me retrouver avec le dernier jeu de basket sur PS4 : NBA 2K18. Allons donc faire un petit 1 contre 1 avec le jeu.

 Mode carrière et MyMyLEAGUE au top sur 2K18La particularité de la version PS4 comparée à la version PSP ou PS3 est son mode NBA Live qui revient pour la huitième année de suite. Alors que je connaissais les jeux de courses avec histoires, j’ai découvert le jeu de basket avec histoires. Les années précédentes, vous incarniez un seul basketteur à travers une histoire plus ou moins palpitante. Cette année, EA sport a fait les choses en grand avec pas moins de trois histoires différentes. Ce n’est pas juste l’histoire qui va changer, mais aussi votre position sur le terrain. Vous aurez donc le choix entre le meneur de jeu, le gros monstre sous le panier ou encore le tireur de précision. L’histoire vous sera racontée par …

Dead to Rights Retribution

Editeur : Namco Bandai Développeur : Volatile Type : Action Sortie France : 23 avril 2010 Classification : Interdit aux - de 18 ans Multijoueurs : Non Version : Textes en français, voix en anglais Web : Site web officiel
Grant City est infecté par les crimes et la corruption. Ce sera à vous d'en être le vaccin. Seulement chez vous, la méthode douce n'existe tout simplement pas, mais pour ajouter quand même un brin de finesse vous pourrez compter sur votre meilleur ami Shadow, un chien.
Vous incarnerez donc le super flic Jack Slate alternativement avec son coéquipier le canidé cité un peu plus haut. Pas besoin de sortir de St Cyr pour comprendre la trame de l'histoire qui nous est servie sur un plateau sans saveur et au dénouement prévisible depuis le début du jeu. De toute façon le scénario est juste une excuse tout juste valable pour nous donner envie de dérouiller tout ce qui se présentera devant nous. Certes on croisera quelques civil qu'il ne…