Accéder au contenu principal

Avis sur Super Monkey Ball 3D - Nintendo 3DS




Vous connaissez certainement la série Super Monkey Ball dont le but est d'incliner des plates-formes pour faire glisser une boule contenant un singe. Ce jeu est de retour sur Nintendo 3DS, et selon les 1er test que j'ai pu lire sur internet, il semblerait que Super Monkey Ball ne soit pas LE jeu du lancement de la console (loin de là), mais après l'avoir vu pour moins de 25€ en vente, je me suis laissé tenter. Vaut-il vraiment toutes ces critiques négatives ?

 
J'aime vraiment le concept de Super Monkey Ball que je trouve très fun et sympa à jouer. Après avoir eu pas mal de versions du jeu (sur PSP, Wii, DS, Gamecube ou bien encore iPhone) je me suis dis que cette version 3DS avec l'effet 3D en profondeur pouvait ajouter un vrai plus au gameplay, mais même pour 25€ je regrette mon achat...

Graphismes Super Monkey Ball

C'est sûrement ce qu'il y a de meilleur pour moi dans le jeu, et encore, je suis un peu déçu. C'est certain que l'effet de relief avec la profondeur des parcours est un véritable avantage dans le jeu, et on se sentirait vraiment derrière la boule. Au niveau du jeu, j'ai eu plutôt mal à la tête avec cette environnement qui ne cesse de tourner (forcément vous avancez plutôt vite) et vos yeux ne suivent pas vraiment le mouvement. Il y a aussi la possibilité de jouer au jeu grâce au gyroscope de la console, mais une fois de plus il y a comme un petit problème. Effectivement, vous devez être bien en face de votre console pour jouer et profiter de la 3D. Cependant, si vous tournez votre console pour faire fonctionner le gyroscope, vous ne percevez plus la profondeur et vous voyez flou... Un point négatif car vous devez ensuite désactiver l'effet 3D. Au niveau du graphisme 2D, c'est plutôt correct mais il n'y a rien d'exceptionnel.
11/20

Jouabilité

Pour cette partie, je dois dire que ça dépend des modes de jeu. Il y a d'abord le mode "normal" ou vous devrez faire les parcours typiques de Super Monkey Ball. Sur ce point, il n'y a pas beaucoup de choses à dire, car au joystick la boule se contrôle plutôt bien et au gyroscope aussi. Mais le mode avec Mario Bros qui doit éviter les singes vous demandera plus de précision. La maniabilité est plus que moyenne et vous ne terminez parfois même pas les courses tellement elles sont énervantes de ne pas pouvoir tourner correctement dans un virage. Le dernier mode est un copier/coller de Super Smash Bros : vous vous battez face à d'autres singes pour leur prendre des bananes. Et là, rien à dire sur la jouabilité qui est plutôt simple mais qui ne sert pas beaucoup, comme ce mode de jeu d'ailleurs.
11/20

Bande son

Encore une fois, pas de surprise sur ce point. Le thème musical est simple et colle au titre, mais des efforts de compositions auraient pu être faits. Ce doit encore être un titre fait rapidement pour le lancement de la 3DS et qui a été bâclé tout simplement...
8/20

Durée de vie

C'est tout simplement le point noir du jeu. Il m'aura fallu 2 heures pour terminer le mode aventure et seulement quelques minutes supplémentaires pour littéralement *m’embêter* sur les deux autres modes de jeux. Et ce n'est pas avec le mode multijoueurs que vous vous amuserez avec vos amis, car lui aussi est très peu développé. Je dois dire que je m'attendais à ce point faible vu la critique de Super Monkey Ball sur d'autres sites/blogs, mais pas à ce point quand même. Ce n'est pas non plus la difficulté qui remontera cette aspect, car comparé à d'autres Super Monkey Ball, celui-ci se révèle être très facile et les niveaux s’enchaînent rapidement. Seuls les fans de highscore seront content de pouvoir jouer et rejouer encore les niveaux de ce mode...
6/20

Au final...

Avec une durée de vie médiocre, un "Mario Kart like" raté et un "Super Smash Bros like" très moyen, Super Monkey Ball 3D fait parti de ces jeux qui sont terminés trop rapidement pour le lancement d'une console et qui sont présent sur le marché pour en tirer d'énormes bénéfices. Vous l'aurez compris, ce n'est pas avec ce titre que vous aurez quelque chose à vous mettre sous la dent, sauf si vous avez deux voir trois heures de votre temps à perdre pour terminer le mode aventure, et faire une ou deux parties des deux autres modes. Je suis déçu comparé aux autres volets de la série. Même si j'ai payé le jeu 25€, je regrette mon achat... Ne vous l'offrez pas à moins de 10€.

Note : 8/20




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

test du jeu Star Wars, Lethal Alliance

Durant les années qui séparaient les Épisodes III et IV de star wars, la Princesse Leia propose une quête dangereuse afin de sécuriser l'avenir de l'alliance rebelle. Elle recrute un duo mortel: Twe'lek Rianna Saren et son droïde de sécurité, Zeeo. Ensemble, ils doivent infiltrer des planètes contrôlées par l'Empire, combattre des légions d'ennemis et voler les plans de l'arme la plus destructrice de l'univers. Le jeu a un slogan de deux lignes, mais en y jouant, on pourrait en rajouter une troisième : seul, vous êtes fort. Ensemble, vous êtes invincibles. Malheureusement, votre jeu est ennuyant.

Star Wars : Lethal Alliance est un jeu de tir à la troisième personne Il faut tout simplement passer à travers d'un endroit donné en tirant sur des ennemis et en passant à travers divers obstacles physiques. Lorsqu'il y a des ennemis à éliminer, comme dans Revenge of the Sith le jeu Star Wars verrouille automatiquement une visée sur eux et on peut passer d…

Dead to Rights Retribution

Editeur : Namco Bandai Développeur : Volatile Type : Action Sortie France : 23 avril 2010 Classification : Interdit aux - de 18 ans Multijoueurs : Non Version : Textes en français, voix en anglais Web : Site web officiel
Grant City est infecté par les crimes et la corruption. Ce sera à vous d'en être le vaccin. Seulement chez vous, la méthode douce n'existe tout simplement pas, mais pour ajouter quand même un brin de finesse vous pourrez compter sur votre meilleur ami Shadow, un chien.
Vous incarnerez donc le super flic Jack Slate alternativement avec son coéquipier le canidé cité un peu plus haut. Pas besoin de sortir de St Cyr pour comprendre la trame de l'histoire qui nous est servie sur un plateau sans saveur et au dénouement prévisible depuis le début du jeu. De toute façon le scénario est juste une excuse tout juste valable pour nous donner envie de dérouiller tout ce qui se présentera devant nous. Certes on croisera quelques civil qu'il ne…

Dossier Retrogaming : un plaisir generationnel ?

Même si chacun aborde sa passion pour le jeu vidéo de manière différente, une chose est sûre, cette pratique culturelle a réussi à prendre une place importante dans la société actuelle puisqu'il est le loisir préféré des français. Toutefois, je m’interroge sur la place du retrogaming pour les dernières générations de joueurs.    Etant née au milieu des années 80, j’ai bien évidemment vécu une partie de cette période inoubliable de l'histoire du jeu vidéo, que l'on appelle aujourd’hui le "retrogaming". Il est donc pour moi assez facile d’apprécier les jeux hyper-carrés-qui-piquent-les-yeux (en opposition aux jeux que l’on peut trouver sur le marché aujourd’hui) que l’on pouvait faire  "tourner" sur nos consoles de l’époque. Pour ma part, j’ai réellement commencé par la NES avec Mario, Zelda, MORTAL KOMBAT ,  Rad Racer, Duck Hunt et bien d’autres que certains d’entre vous connaissent certainement. Je dis "connaissent" car si vous faites parti …